Web Trainssncf - intercités - tgv - ter - réforme ferroviaire - rss - mobile version - web trains international

Le TGV dans la chaîne de mobilité urbaine

FR.WEBTRAINS.NET
19/03/2010 à 07 HEURES 38

Ainsi, pour Michel Bleitrach, Président de Keolis, « Keolis utilise l'expertise de la SNCF pour développer son approche de la grande vitesse, mais elle restera spécifique et limité à de la grande vitesse régionale entre des polarités entre grandes villes. » Dans le Kent, cette approche se traduit par le développement d'un réseau à grande vitesse métropolitain pour la franchise Southeastern, où les trains régionaux se rabattent vers les points multimodaux grande vitesse.

En France, l'introduction de la grande vitesse ferroviaire dans la chaîne de mobilité urbaine serait possible dans les régions métropolitaines où les flux pendulaires sont les plus importants. Dans la région Nord-Pas-de-Calais, Pays de Loire et l'Alsace, ces dernières étant les seules à disposer de trains régionaux circulant à 200 km/h, les TER 200.

Mais le développement de la grande vitesse régionale connaît aussi des facteurs limitants. Pour Michel Bleitrach, « le première obstacle, c'est l'investissement sur des voies de façon à permettre une circulation à grande vitesse au milieu d'autres circulations ». Pour Hubert de Mesnil, Président de Réseau Ferré de France, l'amélioration de l'opération doit s'effectuer en coopération entre les autorités organisatrices de transport, les gestionnaires et les transporteurs. « Comme les liaisons régionales sont maîtrisés par les régions, c'est au région de définir les choix politiques, et évidemment d'éviter la cannibalisation d'un mode par rapport à l'autre », ajoute le PDG de Keolis

La grande vitesse ferroviaire implique aussi des questions d'aménagement du territoire. Deux phénomènes se cumulent : étalement urbain et effet tunnel. Dans une logique de rabattement, l'effet tunnel lié à la grande vitesse peut être atténué par le développement d'un réseau de rabattement vers les polarités urbaines. En ce sens, la grande vitesse ferroviaire régionale apparaît comme un enjeu des politiques publiques afin de définir de manière prospective les polarités urbaines à développer.

Une année 2009 très satisfaisante pour Keolis

Keolis, opérateur de transports publics, annonce un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros pour 2009, en hausse de 4,9%. Dans ce contexte, la filiale de la SNCF va affronter durant l'année 2010 le tandem Véolia/Transdev qui représente un CA supérieur à 8 milliards d'euros.

La grande vitesse régionale à l'assaut des villes

En Europe, les lignes à grande vitesse ne bénéficient pas au trafic régional. Avec la mise en service du réseau High Speed de Southeastern dans le Kent, Keolis offre de nouvelles perspectives de développement aux métropoles européennes.

La SNCF détient 56,7% du capital de Keolis

L'Autorité de la concurrence a autorisé l'opération de rapprochement de Keolis et d'EFFIA le 12 janvier 2010. EFFIA Services a été cédée à SNCF-Participations (holding de participations de la SNCF) par EFFIA SA le 1er février 2010.

Quand les bus attendent les trains…

Pour éviter que les voyageurs descendus d'un train en retard ne voient leur bus partir sans les attendre, Transilien SNCF et les transporteurs routiers franciliens ont entrepris de signer, sous l'égide du STIF, des chartes de « correspondances garanties ».

Le chiffre d'affaire de Keolis en hausse de 4%

Le chiffre d'affaires du groupe Keolis au premier semestre 2009 atteint 1,7 milliard d'euros, en progression de 4% (+ 8,9% à taux de change constant) par rapport à la même période de 2008.

A Düsseldorf, Kéolis se prépare à la concurrence

En Allemagne, Kéolis exploite le réseau EuroBahn et s'intègre dans les schémas de transports régionaux avec la Deutsche Bahn. Une situation qui pourrait bien se reproduire en France.

Kéolis aimerait exploiter le métro du Grand Paris

Pour Keolis, leader mondial du métro automatique sans conducteur, le nouveau projet de transport du Grand Paris représente une formidable opportunité de mettre tout son savoir faire au service de l'exploitation de cette future ligne de métro automatique de 130 km.

Kéolis va renforcer l'attractivité du TER à Lille

La région Nord-Pas-de-Calais et la SNCF ont choisi Keolis pour les services de rabattement vers les gares SNCF sur la liaison TER Lille- Béthune.

A Bordeaux, Kéolis double Véolia et la DB

Suite à la décision de la Communauté Urbaine de Bordeaux hier matin, Keolis exploitera le réseau bordelais à partir du 1er mai 2009. Keolis, filiale de la SNCF va remplacer Véolia qui était aux commandes, et double la DB qui convoitait le marché.

© Copyright Web Trains 2020
Site et contenu protégés par le droit d'auteur et le Code de la Propriété Intellectuelle Française
Site horodaté et déposé auprès d'un huissier de justice
Toute reproduction engagera des poursuites judiciaires

Confidentialité - Conditions d'utilisation